Huiles Essentielles

Régime méditerranéen et cancer du sein

Afin de mesurer un possible effet préventif du régime méditerranéen sur le cancer du sein, des chercheurs ont repris les données de l’étude PREDIMED, initialement conçue pour mesurer l’effet de cette alimentation sur des personnes à risque cardiovasculaire.

Un régime méditerranéen peut-il prévenir le cancer du sein ? ‘Oui’, répond une équipe de chercheurs après avoir repris les données des 4 282 femmes ayant participé à l’étude contrôlée randomisée en simple aveugle PREDIMED, conduite dans les centres de santé espagnols entre 2003 et 2009 auprès de 7 447 personnes âgées de 60 à 80 ans à haut risque cardiovasculaire. En pratique, les participants avaient reçu soit un régime méditerranéen enrichi en huile d’olive, soit un régime méditerranéen enrichi en fruits secs (30 g/j, dont 15 g de noix, 7,5 g de noisettes et 7,5 g d’amandes), soit un régime contrôle (avec néanmoins la recommandation de réduire les graisses saturées). Après 4,8 années de suivi, 35 cas de cancer du sein ont été avérés, correspondant aux incidences suivantes : 1,1/1000 personne/an dans le groupe méditerranéen huile d’olive, 1,8/1000 personne/an dans le groupe méditerranéen fruits secs et 2,9/1000 personnes/an dans le groupe contrôle. Après ajustement, cela correspond à une réduction du risque, comparativement au groupe contrôle, de 68 % et 41 % respectivement dans les groupes huile d’olive et fruits secs (significative pour le groupe « huile d’olive »). Pour autant, comme le soulignent les auteurs, ces résultats demeurent fragiles en raison du faible nombre de cancers survenus. En outre, cette analyse repose sur la reprise des données d’une étude initialement destinée à évaluer l’effet d’un régime méditerranéen auprès de personnes à haut risque cardiovasculaire, une population particulière.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer