Plantes médicinales

Aloe vera (Aloès)

Depuis 6 000 ans, l’aloès est utilisé tant en phytothérapie qu’en dermatologie ou en cosmétologie. Des études cliniques ont démontré l’efficacité de ses propriétés thérapeutiques dans le traitement de certaines affections dermiques, de troubles gastro-intestinaux et il constitue un excellent antioxydant pour lutter contre le vieillissement cellulaire.
Nom scientifique : Aloe vera , Aloe barbadensis

Noms communs : aloès, lys du désert

Nom anglais : Aloe vera

Classification botanique : famille des liliacées ( Liliaceae )

Formes et préparations : gel, lait, jus, gélules, lotions, crèmes, boissons
Propriétés médicinales de l’Aloe vera
Utilisation interne

Effets hypoglycémiant (baisse du taux de glycémie dans le sang) et hypocholestérolémiant (baisse des lipides) : gestion du diabète 2 et de l’hypocholestérolémie. Troubles gastro-intestinaux : constipation ponctuelle, flatulences.

Effet antioxydant : agit contre le vieillissement cellulaire. Autres : efficace contre la fatigue chronique, la candidose et la parodontite. Son gel minimise les risques d’infection et comporte des propriétés nutritionnelles supérieures.

Utilisation externe

Soulage les affections de la peau : acné, eczéma, psoriasis, brûlures, furoncles, démangeaisons. Effet analgésique léger : douleurs articulaires, musculaires et névralgiques.
Indications thérapeutiques usuelles

Pour soulager les problèmes gastro-intestinaux, adoucir la peau déshydratée, irritée ou sèche.

Indications thérapeutiques démontrées

Dans le cas du diabète, pour son effet hypoglycémiant. Pour traiter le syndrome du côlon irritable et la constipation chronique.

Histoire de l’utilisation de l’Aloe vera en phytothérapie

L’ Aloe vera trouverait ses origines en Afrique et dans quelques îles situées dans l’océan Indien. Le gel de cette plante était déjà employé pour soigner les problèmes de peau et la constipation dans la Grèce Antique et en ancienne Egypte. Pour certains historiens, les Espagnols auraient importé les premières plantes d’aloès en Amérique, autour du XVIe siècle. En 1820, il est fait mention de l’ Aloe vera dans la pharmacopée officielle des États-Unis et, en 1935, un groupe de médecins américains y a eu recours dans le traitement des brûlures consécutives à l’exposition aux rayons X. Depuis, l’intérêt pour cette plante aux cent vertus n’a cessé d’augmenter à travers le monde.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer